:)+33 6 48 76 69 09

back to list

Anna Dorothea Therbusch

Léda et le Cygne d'après Le Corrège

Anna Dorothea THERBUSCH (Berlin, 1721 - Berlin, 1782)
Léda et le Cygne d'après Le Corrège.
Vers 1775.
Huile sur toile.
H : 28 ; L : 19,5 cm.
 

Déjà célèbre au sein des cours princières du Saint-Empire, Anna Dorothea Therbusch entreprend un voyage à Paris en septembre 1766. En sa qualité de peintre du roi de Prusse, elle bénéficie, malgré son sexe, de certaines facilités dans son rapprochement avec l’administration des Bâtiments du Roi. Pour preuve, seulement quelques mois après son arrivée en France, Therbusch est reçue par l’Académie royale de peinture parisienne comme « peintresse de portraits » et participe pour la première fois au Salon de la même année. Alors que ses scènes de genre et ses portraits sont exposés, son tableau d’histoire, un Jupiter et Antiope, est refusé par le jury. Le nu d’Antiope, jugé indécent par les commentateurs et plus particulièrement Diderot, est énoncé explicitement comme cause de cette éviction. Cet échec, perçu comme un affront personnel, et la difficulté de négocier des commandes auprès du public français, la poussent à quitter Paris en novembre 1768. 

         De retour dans son pays natal, Therbusch recouvre sa popularité d’antan. Entre 1772 et 1775, elle est notamment missionnée par Frédéric II de Prusse afin d’exécuter plusieurs tableaux d’histoire à destination de sa résidence de Sanssouci. Notre œuvre a sans aucun doute été réalisée durant cette période. En effet, il s’agit d’une interprétation très personnelle par  Therbusch d’un détail de la Léda et le Cygne du Corrège (Ill. 3. Gemäldgalerie, Berlin), tableau possédé par Frédéric II entre 1770 et 1806.
 

You may also like